Le début

L'été dernier, j’ai fait une labyrinthite, c’était pas particulièrement agréable, mais ça m’a forcée à me poser pendant quelques semaines. J’ai commencé à dessiner un peu plus sérieusement qu’à l’habitude. 

Je pense que je dois remercier mon oreille droite pour ce qui se passe aujourd’hui. Sans ce petit tourbillon intérieur, il n’y aurait pas eu de club. 

Y’a aussi Instagram qui a joué un rôle assez important dans tout ça. Sans les requêtes et l’intérêt, leclubmay serait resté dans le monde virtuel. Honnêtement, je crois pas qu’il y aurait eu des prints, du moins pas aussi rapidement. Ça fait trois mois que j’ai fait imprimer mes illustrations et ça s’envole déjà très vite. Ça s’écoule par ici, en boutique et dans des boutiques éphémères.

Ça me fait tout drôle de penser que mes illustrations se retrouvent dans vos maisons. J’aurais tellement envie d’aller espionner vos mûrs - voir où mes petits dessins habitent. N'hésitez pas à m'envoyer des photos ou à utiliser le #leclubmay, ça me fait particulièrement plaisir.

valery lemay